Entrepreneuriat

Créer une marque de mode éthique : bonne ou mauvaise idée ?

créer marque de mode éthique

Passionné de mode, peut-être l’idée de créer une marque de mode éthique vous a-t-elle déjà effleurée. Mais se lancer dans la mode éthique est-il une si bonne idée ?

Mode éthique et tendances

La mode éthique : la nouvelle mode

Mode et mode éthique revient aujourd’hui à parler d’une seule et même chose. Si on pouvait auparavant créer une marque de mode classique ou une marque de mode éthique, il n’est aujourd’hui plus possible de choisir. Les marques qui se lancent doivent aujourd’hui posséder un impact positif et se lancer en oubliant cela c’est risquer de subir les foudres des consommateurs.

Il n’y a qu’à aller faire un petit tour sur la plateforme de crowdfunding Ulule pour s’en rendre compte : toutes les marques de mode actuellement en campagne sont des marques de mode éthiques. Alors que presque tout le monde sait que la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde, il n’est plus possible de faire comme si de rien n’était.

Les consommateurs et la mode éthique

Même si les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux vêtements qu’ils portent, les personnes achetant de la mode éthique sont en réalité encore peu nombreuses. Si beaucoup souhaitent une mode plus « verte » ils continuent tout de même de s’habiller dans les enseignes classiques. Sur le papier rien ne change vraiment et les enseignes telles que Zara ou Mango poursuivent leur croissance.

Les actes sont souvent différents des discours et si les consommateurs ne sont pas contre sauver la planète, ils ont avant tout envie de consommer et de se procurer des pièces désirables et tendances à prix raisonnable.

La demande pour la mode éthique n’est donc pas aussi importante qu’on peut le penser.

Créer une marque de mode éthique

Des consommateurs exigeants

En mode, plus qu’ailleurs les consommateurs sont très exigeants. Se lancer dans la mode éthique, ce n’est pas uniquement proposer des vêtements bons pour la planète, c’est aussi proposer des vêtements tendances que les consommateurs auront envie de porter.

Les consommateurs apprécient le fait qu’un vêtement soit éthique mais ils veulent surtout qu’il soit beau.

Or la plupart du temps, les vêtements éthiques sont assez classiques et se ressemblent un peu tous. Ils sont donc peu attrayants et ne vont attirer que les personnes très engagées dans l’écologie. Les personnes aimant la mode ne se tourneront pas vers ces marques. C’est ce qui explique en partie le fait que plusieurs marques de mode éthique aient mises la clé sous la porte ces derniers temps.

Des marges très faibles et une distribution compliquée lorsqu’on crée sa marque de mode éthique

En mode éthique, les marges sont plus faibles qu’ailleurs. Produire coûte plus cher mais ce coût de production plus élevé ne peut pas être entièrement répercuté sur le prix. Les marques rognent donc sur leurs marges. Il semble en effet compliqué de proposer un pantalon à 200€ alors que celui-ci reste très classique.

Lorsqu’on monte sa propre marque, on commence par produire de petits volumes. Ces petits volumes renchérissent le coût unitaire des pièces. Les marges sont donc plus faibles pour une jeune marque que pour une marque déjà implantée depuis plusieurs années avec des volumes plus importants.

Commencer petit avec des marges faibles diminue les chances de réussite, c’est un fait. Mais pourquoi ? Car les investissements au démarrage sont importants.

Lancer sa marque nécessite des coûts importants en communication qui ne peuvent être engagés avec une marge très faible. De même, de faibles marges impactent le processus de distribution puisqu’il n’est alors pas possible de vendre ses produits à des distributeurs. Il semble aussi compliqué de faire des promotions pour attirer les clients.

Lorsque les marges sont faibles, il faut pour commencer, vendre des volumes importants. Mais lorsqu’on ne peut communiquer de façon importante et que distribuer ses produits est un casse-tête, difficile d’atteindre les volumes adéquats.

Une concurrence importante pour un marché encore relativement étroit

Beaucoup de jeunes marques qui cherchent à se faire connaître et un marché encore de petite taille : cette équation rend le secteur de la mode éthique compliqué.

La solution semblerait 1/de miser sur des basiques, pièces que les gens sont prêts à acheter éthique, en faisant un effort de style, 2/de trouver des sources de financement permettant de tenir plusieurs années avant d’obtenir un volume de ventes suffisant à  compenser des marges plus faibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *