Parcours d'entrepreneuses

Rencontre avec Elsa : fondatrice de Hey Mama

Dans cette nouvelle rubrique « Parcours d’entrepreneuses » vous retrouverez des interviews sans filtre de femmes entrepreneuses. Qu’elles soient en cours de création de leurs boîtes ou déjà des cheffes d’entreprises accomplies, leurs témoignages sont toujours aussi intéressants. Chaque femme évoque sa transition vers l’entrepreneuriat, les obstacles qu’elle a rencontrés et livre de précieux conseils pour toutes celles qui veulent se lancer.

Dans cet article, nous partons à la rencontre d’Elsa, qui a lancé il y a quelques mois une marque de vêtements et accessoires en coton bio avec des punchlines qui claquent : Hey Mama.

La naissance du projet

« Comme beaucoup de femmes, j’ai eu un déclic lors de mon congé maternité. C’est un moment important où nous réfléchissons à notre place en tant que salarié. »

Elsa avait avant ce congé maternité tout de même une petite idée de qu’elle souhaitait créer : « on m’offrait beaucoup de cadeaux personnalisés mais je n’étais jamais vraiment satisfaite des produits. Petit à petit m’est donc venu l’idée de créer ma propre marque ».

Elsa a décidé de fabriquer ses produits en coton biologique après avoir vu les effets que pouvaient avoir les vêtements classiques sur sa fille : « lorsque je lui mettais des vêtements de grandes enseignes, ma fille faisait des réactions allergiques. Cela m’a sensibilisé sur l’importance du choix du tissu ». 

D’une grande entreprise au lancement de sa marque

« J’ai passé 8 ans dans une entreprise prêt à porter haut de gamme. C’était un job très stimulant que j’ai adoré. J’ai commencé en alternance et j’ai gravi petit à petit les échelons jusqu’à devenir responsable communication et e-commerce ».

« Ce métier me tenait tellement à cœur que je me demandais comment j’allais bien pouvoir partir. C’est mon congé maternité qui m’a vraiment fait prendre du recul et m’a donné l’envie de changer. J’ai alors passée 6 mois dans une plus petite structure au retour de mon congé maternité avant d’oser vraiment me lancer ».

« J’ai quitté mon travail début juillet et j’ai ouvert le site en octobre. Tout est allée très vite ».

Si les choses sont allées aussi vite, c’est que le e-commerce était pour Elsa quelque chose de très familier. De plus elle avait déjà fait des recherches de fournisseurs en amont et savait à qui demander si elle avait des questions : « venir du e-commerce m’a enlevé une grosse épine du pieds ».

La gamme

Tous les vêtements proposés sur Hey Mama sont fabriqués à partir de coton biologique.

Après avoir lancé une gamme de tee-shirts et de bodys, Elsa a lancé ses premiers bombers. Les vêtements sont disponibles en taille enfant et en taille adulte afin de pouvoir être assorti avec son enfant.

Si les vêtements ont déjà chacun leur propre punchline, il est possible d’opter pour une personnalisation libre avec un message de son choix.

Trouver des clients

« C’est toujours assez compliqué de se faire connaître. C’est un effort de chaque instant. Il faut soigner l’expérience client et tout tester » conseille Elsa.

Les premières commandes, Elsa les a obtenus grâce au bouche à oreille et aux réseaux sociaux. Elle a aussi fait appel des influenceurs qu’elle suivait depuis un petit moment afin qu’ils parlent de ses produits.

Elsa est présente sur presque tous les réseaux sociaux afin d’avoir un maximum de visibilité. Elle possède aussi un blog et envoie réguilièrement des newsletters à ses abonnés.

Instagram

Si Elsa crée du contenu mettant en scène ses produits, elle avoue que ce n’est pas son point fort : « d’autant qu’il est difficile de trouver des enfants dont les parents acceptent qu’ils apparaissent sur Internet ». Elle alterne les photos produits avec des photos d’univers ou d’ambiance.

« Je fais aussi des stories mais c’est compliqué de tout gérer. Dans les stories, je filme les packagings, les livraisons, je mets en avant les produits, je pose et je réponds aux questions ». « J’insère aussi une petite carte dans les commandes en demandant gentiment de poster une photo des produits sur les réseaux sociaux. Cela permet de créer gratuitement du contenu utilisateur ».

Afin de gagner du temps Elsa utilise un outil de programmation « même si ce n’est pas vraiment bon pour les statistiques ».

Elsa reconnait que créer toute sa stratégie autour d’Instagram est dangereux : « Instagram m’a refusé l’option Shopping et si j’avais tout misé sur Instagram cela m’aurait causé beaucoup de tort ».

La gestion du temps

« C’est parfois difficile car il y a beaucoup de choses à faire seule. Mais je le vis d’autant mieux que c’est un choix que j’ai fait. J’ai aussi la chance de pouvoir prendre mes mercredis pour m’occuper de ma fille ».

Ses petits conseils

·       « Il faut sortir de sa zone de confort, en répondant à des interviews par exemple. J’ai aussi fait un marché de noël en fin d’année dernière et ça m’a appris énormément de choses (stocker juste, prévoir un budget juste, présenter sa marque en direct). Cela permet de recruter des clients fidèles et cela donne de la visibilité. »

·       « Il ne faut pas prendre de risques inconsidérés. Il faut aussi discuter de son projet avec son conjoint car le changement de vie impacte les projets de couple. Il faut sentir que c’est le bon moment. »

·       «Tester si possible le projet en parallèle de son ancien job avant de se lancer. »

Contact

Vous pouvez retrouver Hey Mama sur Instagram et sur son site internet :

Instagram : https://www.instagram.com/shop.heymama/

Site internet : https://heymama.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *