Entrepreneuriat

Quelles sont les solutions de financement lors de la création d’une entreprise ?

solution financement création entreprise

En fonction de votre projet et de votre situation personnelle, plusieurs solutions s’offrent à vous en ce qui concerne le financement de la création de votre entreprise. On fait le point sur chacune d’entre elle afin que vous ayez entre les mains toutes les informations vous permettant de prendre les bonnes décisions.

Les principes solutions de financement lors de la création d’une entreprise

Epargne

L’épargne est sans aucun doute la solution la plus simple lorsqu’on souhaite créer son entreprise. Elle permet de servir d’apport en cas de demande de prêt bancaire. Elle peut aussi n’être que la seule source de financement de votre projet. Dans ce cas, la pression est beaucoup moins grande puisque vous n’avez de compte à rendre à personne. Vous perdrez uniquement cet argent si votre projet d’entreprise échoue.

N’utilisez pas l’entièreté de votre épargne pour financer votre projet mais gardez toujours des fonds disponibles en cas de besoin.  

Love money

La love money est une méthode méthode qui consiste à faire appel à ses proches afin qu’ils s’impliquent financièrement dans le développement de l’entreprise en en devenant actionnaires.

Ces participations permettent de renforcer les fonds propres de l’entreprise et ainsi de maximiser, par exemple, les chances d’obtenir un prêt bancaire.

En plus de soutenir un proche, la personne décidant d’investir dans l’entreprise bénéficie d’une économie d’impôt. En effet, la niche fiscale « Madelin » ou IR-PME permet au particulier qui investit dans la création d’une TPE/PME de bénéficier d’un abattement fiscal de 18% du montant investi.

Il est important, avant de demander de l’argent à ses proches, de les mettre en garde sur le fait qu’ils puissent perdre l’intégralité de leur mise. En effet si les choses ne sont pas claires, les relations peuvent devenir compliqué avec vos proches-investisseurs si l’entreprise venait à ne pas se développer comme anticipé.

Prêt bancaire

Le prêt bancaire est sans aucun doute l’un des modes de financement les plus connus dans le cadre d’une création d’entreprise.

Dans ce cadre, cette solution ne pourra être utilisée que pour financer les biens durables et le plus souvent tangibles qu’elle pourra revendre en cas de difficulté de l’entreprise à rembourser le prêt. La banque souhaite prendre le moins de risque possible et ne prêtera que rarement des fonds afin de financer le développement d’une application par exemple. A l’inverse, elle financera plus facilement une machine ou un fond de commerce.

L’obtention d’un prêt bancaire nécessite un apport minimum. Plus l’apport sera important et plus les chances d’obtenir le prêt seront grandes. Si les fonds propres doivent représenter au minimum 30% du total des financements, 50% s’avère l’idéal.

Prêts d’honneur

Plusieurs organismes accordent des prêts d’honneur sans garantie, sans caution et avec des taux d’intérêts nuls ou très faibles. Les fonds proviennent de l’état, des régions, des départements ou d’organismes indépendants.

Certains prêts sont conditionnés à l’obtention d’un prêt bancaire mais ce n’est pas le cas de tous.

Les prêts d’honneur sont dans l’ensemble plus simple à obtenir en province qu’à Paris, la concurrence étant beaucoup moins rude.

Crowdfunding

Le crowdfunding ou financement participatif est un mode de financement qui permet à plusieurs personnes de financer un même projet via une plateforme.

Les plateformes les plus connues et les plus accessibles sont Ulule et Kiss Kiss Bank Bank. Elles fonctionnent sous la forme de dons ou de préventes. Le site prend uniquement une commission lorsque l’objectif de collecte est atteint.

Les donateurs ne deviennent pas actionnaires de la société mais reçoivent la plupart du temps une contrepartie afin de les remercier de leur don.

Ce mode de financement nécessite d’effectuer un travail de communication important, en particulier si l’objectif de collecte est élevé. Si récolter 1500€ s’avère assez simple, rassembler 10 000€ s’avère plus complexe et nécessite un grand nombre de contributeurs. Votre famille et vos amis ne sont seront pas suffisant dans ce cas.

Les solutions de financement secondaires lors de la création d’une entreprise

Ces solutions de financement sont souvent évoquées lorsqu’on parle du financement de création d’entreprise mais sont assez difficile à obtenir au démarrage de l’activité ou ne s’avèrent pas toujours avantageuses.

ARCE

L’ARCE consiste en un versement sous forme de capital des allocations chômage. Un premier versement de la moitié du montant de l’ARCE est effectué lorsque l’activité débute. Le solde de l’ARCE est versé 6 mois après le premier versement, à condition que l’intéressé justifie qu’il exerce toujours son activité professionnelle.

Si ce capital versé en deux fois peut-être intéressant pour renforcer un apport personnel, il signifie aussi que vous n’aurez aucun versement mensuel. Si vous n’arrivez pas à vous tirer une rémunération de votre activité, vous n’aurez donc aucune source de revenu.

Il est donc important de réfléchir à la solution la plus adaptée à votre situation.

Business Angels

Un business angel est une personne qui décide d’investir dans un projet et y apporte son expertise. Ainsi, il donne des conseils ou met à disposition son réseau. Si cette solution de financement s’avère assez attractive, il est en réalité assez rare d’avoir la chance d’être financé par un business angel.

L’affacturage

L’affacturage permet de disposer immédiatement de l’argent des créances clients sans avoir besoin d’attendre leur échéance. L’organisme mettant en place le contrat d’affacturage prend aussi en charge les relances et le recouvrement des créances.

Cette solution est bien entendu payante avec une commission prise par l’organisme d’affacturage.

Les risques étant beaucoup plus importants lorsque l’entreprise est encore très jeune, cette solution de financement est très compliquée à obtenir au démarrage de l’activité.

Levée de fonds

Lever des fonds c’est faire entrée au capital de l’entreprise de nouvelles personnes moyennant une participation financière.
Cette solution de financement est plutôt adaptée aux start-ups, où le retour sur investissement est en général plus important (sous réserve que l’entreprise survive). Si vous souhaitez ouvrir une boulangerie, créer votre marque de bijoux seule, la levée de fonds ne s’avère guère adaptée. A l’inverse si vous possédez des ambitions importantes en terme croissance, la levée de fond s’avère alors plus envisageable.

Une réflexion au sujet de « Quelles sont les solutions de financement lors de la création d’une entreprise ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *